Oui heureux ! Et pour cause :

Les amoureux transis vont ce soir manger léger (on ne voudrait pas avoir le ventre tout gonflé). Ils vont picorer du bout des lèvres (pour ne pas s'en mettre plein les dents) des petites choses à base de gingembre, de ginseng, et autre poudre de défense d'éléphant, avec une pression presque palpable, la pression du "faut que j'assure ce soir... bon, de toute façon, avec le gingembre, ça ira... et si c'était faux cette histoire de gingembre ?! *panique* Et si c'était un marchand de gingembre peu scrupuleux dans la Chine ancienne qui, n'arrivant pas à écouler sa marchandise, a fait circuler cette rumeur ?! Aaaah, nooon, je perds mon Mojo !"... Hum hum, pardon je m'égare.

Le célibataire, lui, aura le loisir de manger à sa faim et l'esprit serein ce soir. Et puisqu'il n'aura pas à se soucier de la propreté de ses interstices dentaires ni de la constante fraîcheur mentholée de son haleine, je ne saurais que trop lui conseiller de se préparer le plat du solitaire par excellence : les spaghetti aglio è olio.

olio3

 

Ce petit plat, simple mais plein de parfums, vient - vous l'aurez compris - d'Italie. Ma maman s'en prépare très souvent. Quand j'étais petite, je grimaçais en la regardant manger (bah oui, il y avait des légumes dans ses pâtes et ça sentait l'ail à plein nez, beuah !). J'ai redécouvert récemment ce plat, avec plaisir.

olio

Spaghetti aglio è olio
Pour 1 personne

  • 100 à 150 g de spaghetti
  • 1 petite gousse d'ail
  • 2 à 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 petite portion de légumes cuits (brocolis et chou-fleur notamment)
  • sel, poivre

Mettre à bouillir une casserole d'eau salée pour cuire les spaghetti.
Pendant ce temps, verser l'huile dans une petite casserole et y déposer la gousse d'ail finement émincée. Faire frire l'ail dans l'huile chaude. Quand il a bien pris couleur, ajouter un peu d'eau (2 à 3 fois la quantité d'huile). Baisser le feu et ajouter les brocolis puis le persil ciselé. Saler généreusement, poivrer et garder au chaud, sur feu doux pendant la cuisson des pâtes.

1 à 2 minutes avant la fin de la cuisson, égoutter les spaghetti. Les remettre dans la casserole et verser dessus les brocolis et leur sauce ail-persil. Laisser sur feu doux 1 à 2 minutes, ainsi les pâtes finissent de cuire en se gorgeant de cette sauce. Servir aussitôt, éventuellement parsemé de parmesan râpé (ou, encore meilleur, de pecorino... celui avec les grains de poivre, hmmm mon préféré).

Seule précaution à prendre : ne pas prévoir de rendez-vous galant dans les heures qui suivent le repas ou avoir sa Freedent Box sur soi !