Aujourd'hui, ma Nonna fête ses 81 ans. Je l'ai donc appelée pour lui souhaiter un joyeux anniversaire et, comme souvent, elle m'a fait part de son inquiétude : "ess qué tou mandge là bas, à Parrris (rrr = roulage de "r" vous l'aurez compris) ?"

Eh oui, pour ma grand-mère, c'est ça le plus important. Si on mange, on est en bonne santé. Si on a de l'embonpoint, c'est signe d'une bonne qualité de vie. Et si on a beaucoup d'embonpoint, elle peut dormir tranquille, tout va pour le mieux !!
Alors, comme 800 km nous séparent (elle vit à Toulon), elle ne peut pas constater si j'ai maigri (horreuuuuur !) ou si j'ai pris des joues et si mes pantalons me boudinent. Donc elle me demande.

Et ce qui l'inquiète tout autant, c'est la qualité de ce que je mange. Notamment en ce qui concerne les fruits et les légumes. Habituée aux marchés colorés, parfumés et ensoleillés d'Italie et de Provence, elle n'arrive pas à comprendre qu'à Parrris aussi on trouve de magnifiques produits frais. Et pourtant Nonna, ici, à Paris où il pleut souvent, à Paris où il fait gris, à Paris où l'air est pollué, à Paris où ça pue, il y a de beaux fruits et légumes (enfin, pas partout mais on en trouve !)

Pour preuve, j'ai préparé dans ma cuisine parisienne, avec des produits parisiens, une petite recette parisienne, directement inspirée du caviar d'aubergine-qui-sent-bon-le-sud : le caviar de brocoli... de Paris !

caviar2

Caviar de brocoli de Paris

  • 1 belle tête de brocoli
  • 1 gousse d'ail
  • sel, poivre
  • huile d'olive
  • quelques gouttes de jus de citron
  • basilic, ou persil plat, ou coriandre, frais de préférence

Séparer les bouquets de brocoli, les rincer et les faire cuire à la vapeur ou à l'eau bouillante très salée pendant 5-10 minutes environ. Mixer le brocoli avec la gousse d'ail pelée, le basilic (plus il y en a, meilleur c'est), quelques gouttes de jus de citron et de l'huile d'olive. Ajouter de l'huile jusqu'à l'obtention de la consistance désirée, à savoir une texture de caviar d'aubergine ! Rectifier l'assaisonnement en sel et poivre et réserver au frigo jusqu'au moment de servir.

caviar
(Version chapeau chinois si vous préférez)

Nota : Avec des gressins, des bâtons de crudité, sur du pain de campagne, c'est le top... encore faut-il aimer l'ail car le goût est bien présent. Si vraiment vous souhaitez garder une haleine (relativement) respirable, mettez seulement 1/2 gousse...