Rapide bilan de la situation : 39 jours sans blogosphère, soit 11 702 posts et 11 702 recettes, 234 040 commentaires, 27 questionnaires, 21 jeux clos, 12 jeux lancés*... est-ce complètement inconscient de ma part de penser que je pourrais rattraper ce retard ?!

* ces chiffres ne sont en aucun avérés mais plutôt le fruit de mon imagination (très fertile en ce jour, vous le constaterez ci-après)

Quoi qu'il en soit, très en retard ou pas, je tiens toujours parole. J'ai promis à Carotte de lui faire part des 3 recettes issues de la blogosphère devenues fétiches à mes yeux. Eh bien, ni une ni deux, moins de 40 jours après, hop, je le fais !

Le pain d'épices de Lilo découvert chez Bergamote

pain_epice

La recette du pain d'épices idéale à mon goût. Pourquoi ? Parce qu'elle est d'une simplicité presque scandaleuse et que le résultat est juste parfait : pas trop sucré, parfumé comme il faut et tellement moelleux qu'on pourrait s'en servir d'oreiller (le beurre et le miel, c'est bon pour les cheveux, non ?).

La terrine de pois chiches de Valérie Cupillard vue chez Clea

terrine

Je n'irais pas jusqu'à dire que je la fais tous les jours. Cela dit, cette terrine m'a permis
1/
d'utiliser l'onéreux paquet de farine de pois chiches pour lequel j'avais craqué sans résistance aucune dans un salon bio mais que je ne savais comment employer,
2/ de m'émerveiller devant des mâles appréciant grandement une recette pourtant destinée à la Femme inquiète de son alimentation et du tour de sa taille, qui jure (et de bonne foi en plus) que manger des pousses et des graines, ben tu sais, en fait c'est hyper délicieux,
3/
de faire manger des pois chiches (certes déguisés) aux mâles sus cités, pourtant connus pour leur habileté à trier en un coup de fourchette ledit légume sec se retrouvant par erreur dans leur assiette.

Bref, moi je l'adapte cette terrine : j'y ajoute des petits pois et des graines de sésame noires, et je remplace le curry par du cumin et une belle pincée de ras-el-hanout.

Les purées d'oléagineux maison vues chez Gnocchie et Cie
Je l'ai gardée pour la fin car c'est LA vraie découverte dans le sens premier du terme. Liliy la futée a découvert que les purées de sésame, d'amandes, de noix de pécan, etc, qui coûtent un oeil en magasin bio, eh bien, on pouvait les faire soi-même, à moindre coût, pour peu que l'on soit équipé d'un mixer et d'un mortier. Moi, je suis équipée (et accessoirement je suis proche de mes sous) donc je n'ai pas attendu une minute pour tester. Force est de contaster que le résultat est tout simplement parfait !

Voilà, Carotte, une bonne chose de faite !

Et maintenant, mesdames et messieurs, sous vos yeux ébahis, je vais tenter le double exploit - the dabel exploïte : en plus d'avoir répondu à un questionnaire ressorti d'un fond de tiroir, comme le T-Shirt bleu roi que Paulo porte aujourd'hui encore alors qu'il l'arbore sur des photos datant de 1994, je vais participer in extremis à l'édition 5 du Sucré s'invite chez le salé (mais si, vous savez bien, le jeu initié par Minouchka !).
Hélène
, cuisinière émérite et gagnante de la précédente édition, a choisi l'ananas. La date buttoir - ze dèite biouttouar - est fixée au 23. Ok.

Concentration. Plus un bruit mesdames et messieurs. Soyez attentifs, ça se joue maintenant. Prêêêêêts ? Top c'est parti !

curry2

Curry de poulet à l'ananas pas très original mais tellement si bon comme dirait Marc (Lavoine, ndlr)

  • 500 g de blancs de poulet
  • 50 à 60 cl de lait de coco
  • 3 pommes de terre moyenne
  • 2 oignons
  • 1 petit ananas frais ou une boîte d'ananas en tranches
  • 1 cuillère à soupe bombée de beurre de cacahuètes
  • 2 cuillères à soupe de miel (ou de sucre, ou même de sirop de la boîte d'ananas)
  • 40 g de pâte de curry matsaman (Matsaman Curry Paste, en anglais dans le texte)
  • 4 cuillères à soupe d'huile
  • coriandre fraîche

Couper les blancs de poulet en cubes. Les faire revenir quelques minutes dans une grande sauteuse avec une cuillère d'huile. Quand les morceaux sont dorés de toutes parts, les réserver.
Mettre alors les oignons émincés dans la sauteuse avec une nouvelle cuillère d'huile, un peu de sel et les fondre doucement sans coloration. Lorsqu'ils commencent à devenir tendres, les retirer.
Verser alors 2 cuillères à soupe d'huile et la pâte curry dans la sauteuse. Chauffer la pâte en remuant constamment pour ne pas qu'elle brûle. Quand se dégage une puissante odeur d'épices, ajouter alors le lait de coco, et bien mélanger. Incorporer le beurre de cacahuètes, le miel et bien mélanger. Ajouter alors les oignons, l'ananas coupé en dés, les cubes de poulet et les pommes de terre, juste pelées et coupées en cubes. Laisser mijoter doucement pendant environ 15 minutes (c'est la cuisson des pommes de terre qui détermine si, oui ou non, c'est cuit). Cinq minutes avant la fin de la cuisson, ajouter la coriandre ciselée.
Servir avec du riz long (agrémenté de graines de fenouil pour ma part).


curry

Mission accomplie... voilà une affaire rondement menée !
Suite au prochain épisode