D'après une récente étude, l'homme entre 15 et 35 ans serait en proie à une dangereuse épidémie : le gadgetovirus infectieux.

Cette maladie fulgurante attaque l'homme (uniquement), quelle que soit son origine sociale, quel que soit son mode de vie. Dans 80% des cas, le virus pénètre directement le cerveau par le biais d'un contact trop rapproché avec un prospectus Fnac. Il existe également des cas de contamination directe par un autre sujet atteint, le plus souvent une personne de l'entourage proche en phase terminale.

Une fois le cerveau de l'homme contaminé par ce terrible virus, celui-ci est peu à peu rongé de l'intérieur. Au fil des jours, le virus commet d'irrémédiables lésions notamment au niveau du centre cérébral de la raison et de la lucidité. Le sujet, rapidement dépourvu de toute faculté de réflexion censée, ne peut plus orienter son discours sur d'autres sujets que les gadgets high-tech.

La maladie se déclare la plupart du temps par une "fixette" du sujet. Ecran plat, appareil photo, téléphone portable, lecteur MP3, ou plus récemment décelé, la fixette sur le PDA (Paulo Durablement Autiste ?!), le sujet porte toute son attention sur l'un de ces gadgets et ses moindres pensées, jour et nuit, lui sont dédiées. Chaque jour, la fixette devient grandissante, le sujet se munit de prospectus Fnac, fébrilement, tourne les pages jusqu'à l'objet de la fixette (exemple le PDA) et Ah ! Ouiiii, c'est celui-là que je veux ! Il a été noté chez les sujets des symptômes récurrents de la fixette : yeux globuleux, veine frontale turgescente, pouls accéléré, respiration saccadée, clignements spasmodiques des paupières dans 95% des cas étudiés.

Pour le moment, aucun traitement efficace n'a fait ses preuves. Rien n'a pu jusqu'alors empêcher le sujet de passer dans la phase terminale de la maladie. Subitement plongé dans un état second, atteint d'un accès de folie passagère, les yeux dans le vague, le malade va se procurer par tous les moyens l'objet de la fixette. Et le ramener jusqu'à chez lui. La fin est alors proche. Il se recroqueville sur son canapé, l'objet en main, et rien ni personne ne pourra plus jamais l'en détacher. Plus aucun moyen d'attirer son attention. Le cerveau est alors totalement rongé par le gadgetovirus infectieux, le malade se renferme sur lui-même, perd toute notion de langage et, partant de là, tout contact avec le monde extérieur.

Un espoir toutefois pour les chercheurs. Des expériences menées sur un malade gravement atteint, appelons-le P., auraient démontré qu'une très forte odeur de fromage chaud pouvait le sortir de sa torpeur. Un vaccin pour bientôt ?

cake_brie_echalote

Le cake de la guérison aux échalotes caramélisées et au Brie

  • 3 oeufs
  • 125 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 18 cl de crème liquide
  • 2 cuil. à soupe d'huile de tournesol
  • 60 g de parmesan râpé
  • 120 g de Brie
  • 5 échalotes
  • 2 cuil. à soupe de miel
  • 1 cuil. à soupe de beurre
  • sel, poivre

Peler les échalotes, les émincer ou les hacher. Chauffer le beurre dans une poêle. Lorsqu'il mousse, y mettre les échalotes et les arroser du miel. Laisser fondre et caraméliser pendant une dizaine de minutes. Réserver.
Couper le Brie en petits dés.
Dans un saladier, battre les oeufs, saler et poivrer, ajouter la farine et la levure. Bien lisser le mélange. Incorporer la crème et l'huile et enfin le parmesan. Terminer par les dés de brie et les échalotes caramélisées. Bien mélanger et verser dans un moule à cake. Cuire à 200°C pendant 20 à 30 minutes (la lame du couteau plantée au coeur doit ressortir sèche). Laisser tiédir quelques minutes avant de démouler.

--------------------------------------------------

PS : Petit Baptiste qui a vu le jour dimanche à 23h25, sache que ta (jolie !) grande cousine travaille activement sur un moyen efficace de t'immuniser contre cette terrible maladie. Non, tu ne l'attraperas pas, je m'y engage !

PS2 (complètement HS)  : Delphine, j'ai relevé le défi, fingers in ze noze !

PS3 (complètement HS) : Pour certaines personnes, apprenties poètes, je donne quelques autres pistes pour de prochaines oeuvres... Aurélie ça rime aussi avec Moldavie, avec buanderie, avec torticolis, avec lapis-lazuli et avec fromagerie. A bon entendeur !