Je n'aime pas les bijoux, les vrais, les clinquants et brillants qui valent des sommes improbables avec plein de zéros. D'ailleurs je n'en porte jamais ou seulement des fantaisies en plastoc pas du tout élégantes, mais ça c'est uniquement jour de fête. Mon beau solitaire et mon sublime collier en or blanc dorment, eux, sagement au fond d'une boîte à bijoux bien rangée (tellement bien rangée que je serais bien incapable de vous dire à cette heure où elle se trouve).

Je n'aime pas passer des heures à me pomponner
. Non pas que je n'aime pas me faire jolie, mais faut que ça aille vite ! Pour le maquillage, c'est le minimum vital anti-cerne/fond de teint/mascara. De toute façon, que je voudrais mettre du blush et du fard à paupières que je ressemblerais à une poupée en porcelaine (pour ne pas dire à une prostétipute). En 5 minutes, je suis parée, sans même passer par la case parfum parce que je n'aime pas le parfum. Au mieux, ça sent pas trop mauvais mais toutes les autres nanas dans la rue sentent comme vous. Au pire, ça cocotte carrément et votre effluve lourde et capiteuse vous survit 15 minutes après que vous soyez passée dans une pièce. Insupportable. Et puis, de toute façon, j'aime mon odeur naturelle (sauf en cas d'effort intense, je vous l'accorde).

Je n'aime pas les chaussures à talon. Si, je trouve ça souvent très joli, mais sur les autres, merci. Parce qu'avoir l'air d'une autruche qui a un balai dans le derrière quand je marche dans la rue, très peu pour moi. J'ai essayé pour une grande occasion style entretien d'embauche, et j'ai eu des problèmes. Il est possible que mon talon de 7 cm ait ripé sur la dernière marche de l'escalier menant au quai du métro. Il est possible que je me sois alors étalée de tout mon long sur ledit quai du métro. Il est possible qu'à ce moment là, le métro était à quai justement et qu'une quinzaine de personnes se soient réjouies de ma chute. Il est possible que je me sois dit "m'en fous, le temps que je me relève, il sera parti, je prendrais le prochain". Il est possible que le métro ait attendu bien plus longtemps qu'à l'accoutumée cette fois-là, si longtemps qu'il n'aurait pas été crédible que j'attende le prochain (ce qui m'aurait d'ailleurs mis en retard). Il est possible que je me sois alors tapé la pire honte de toute ma vie assise face aux témoins de ma défaite, genoux écorchés, larme au coin de l'oeil et joues empourprées sur à peu près 12 stations.

Je n'aime pas être en retard, et donc je suis toujours à l'heure (oui, ok ok, une fois, j'ai été (très) en retard, encore désolée Alboon !). Sûrement parce que je ne passe pas trois plombes à me préparer. Certainement parce que je peux marcher vite, bien à l'aise dans mes baskets. Et surtout parce que je suis bien élevée, et comme je ne supporte pas d'attendre les gens en retard, je ne fais pas aux autres ce que je n'aimerais pas qu'on me fasse.
Non, vraiment, je ne prends aucun plaisir à me faire désirer, en plus c'est du temps que je perds auprès de la personne avec qui j'ai rendez-vous. Donc, je suis toujours à l'heure, voire même souvent en avance (de 45 secondes certes mais c'est l'intention qui compte).

C'est à croire que je ne suis pas une vraie fille ! D'ailleurs, maintenant que j'y pense, on me l'a souvent fait remarquer mon attitude très mec à certains égards. Eh oh, on va se calmer tout de suite ! Je suis une fille, une vraie, une qui fait pipi assise (et toutes les 30 minutes) et qui ouvre la bouche quand elle met du mascara (si quelqu'un sait expliquer ce phénomène, ça m'intéresse). Une fille qui pleure devant La Petite Maison dans la Prairie (Marie qui perd la vue, même après 7 diffusions, je ne l'ai jamais supporté) et qui a regardé Dirty Dancing 452 fois.

Qu'est-ce que je dois faire, hein, pour vous prouver que je suis une fille ? Non, pas ça espèce de pervers, ch'uis pas une  nageuse moi, vous ne verrez jamais ce genre de clichés de moi diffusés sur le net ! (désolée d'en remettre une couche, mais bon sang, arrête d'être si naïve avec les hommes aussi !).

Je ne vois qu'une seule solution : mettre de la rose dans ma cuisine et servir ça de façon très prout-prout ma chère dans des cuillères. Précieux, élégant, gnan-gnan... on en oublierait presque que je rote l'alphabet après avoir bu une pinte de bière cul sec !

fiadone4

Cuillères très fille de fiadone et ses litchis à la rose
Pour une 20aine de cuillères

  • 250 g de brousse
  • 3 oeufs
  • 150 g de sucre
  • 1 cuillère à soupe d'eau de rose
  • 1 cuillère à soupe d'huile
  • 10-12 litchis
  • 2 cuillères à soupe de sirop de rose

Ecraser la brousse à la fourchette et y incorporer les oeufs. Ajouter le sucre et l'eau de rose et bien mélanger. Huiler un moule à cake et y verser la préparation. Enfourner à 180°C pour 30 minutes. Laisser refroidir à la sortie du four et entreposer au frigo.
Peler et dénoyauter les litchis. Les déposer dans un saladier, ajouter le sirop de rose et entreposer au frigo 1 petite heure.
Pour servir, couper le fiadone en petits carrés, les disposer dans des cuillères et déposer dessus un demi litchi à la rose. servir bien frais.

fiadone3

Oui, je sais, elles sont très sombres mes photos... certains me demanderaient si je les prises dans un placard. Vivement les beaux jours !

Et comme maintenant, je suis une vraie fille aux yeux de tous, je revendique haut et fort mon amour pour le sirop de rose... 

KE2213V

... que vous pouvez acheter ici :

bouton_VPC_site