Le témoignage de Poire ne vous a pas laissé indifférents (d'ailleurs, elle vous en remercie... ça a été dur pour elle de me faire toutes ces confidences, mais au regard de vos réactions, elle ne le regrette en aucun cas). Ayant établi une relation de confiance rapprochée avec la belle, je serai la première au courant de ses péripéties et vous en ferai part... car, comme le dit Marcia, ce n'est pas parce qu'elle a des enfants qu'on doit la croire rangée (je l'ai d'ailleurs déjà vue fricoter, me semble-t-il, chez les uns et les autres... n'hésitez pas à me laisser des commentaires, même anonymes, pour dénoncer ses écarts de conduite si d'aventure elle était passée chez vous).

Mais il est un peu facile de s'acharner sur cette pauvre Poire. Tel un vrai journaliste d'investigation, j'ai décidé de fouiller dans le passé de celui qui l'a sortie d'affaire, j'ai nommé le mystérieux Chocolat. Ainsi, je me suis retrouvée à questionner ses voisins, à rechercher son institutrice de CM2 Madame B., à fouiller ses poubelles... En vain.
Oui, il a bien commis quelques impairs, comme vous et moi. Par exemple cette liaison avec Cornichon (Célia vous le racontera mieux que moi). Mais, rien de bien croustillant. Rien à monnayer à prix d'or auprès de journaux d'intérêt public.

Ne pas jeter l'éponge. Reste les relevés téléphoniques. Peut-être parleront-ils ?
Bingo ! Une certaine Cannelle y revient très souvent. Cela remonte à 3 ans avant sa rencontre avec Poire.

Me voilà donc au service des archives de la PNBG (Police Nationale du Bon Goût). Un travail de longue haleine, des piles de dossiers à éplucher, les yeux qui piquent, des litres de café ingurgités, des nuits blanches et des journées obscures, à peine éclairées d'une lampe de bureau 15 Watt... Et enfin, j'ai le scoop ! C'est mon rédac chef qui va être content !

Figurez-vous qu'avant de rencontrer Poire, Chocolat était loin d'être un saint.
A la fac, il flirte avec Cannelle. Jusqu'alors, il avait une vie rangée, mais cette histoire d'amour bouleverse son quotidien de gendre idéal. Cannelle et Chocolat deviennent les Bonnie and Clyde de leur patelin. Leurs victimes, les vieilles dames qui aiment le thé. Leur technique, abuser de leur confiance en se faisant passer pour un spéculoos. Facile ensuite pour eux de tout obtenir de ces proies complètement aveuglées et de semer la terreur à l'heure du goûter dans les maisons de retraite et autres clubs de point de croix.

Comment Cannelle et Chocolat pouvaient-ils se faire passer pour un spéculoos me demanderez-vous ? Après un verre de vin rouge, leur imitation devenait bluffante de réalisme. La preuve :

felder

Le gâteau chocostreussel qui a le goût d'un spéculoos (recette de Christophe Felder)

  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 250 g de beurre
  • 250 g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 oeufs
  • 100 g de vermicelles au chocolat (des pépites de chocolat dans mon cas)
  • 2 cuillères à soupe de cacao amer en poudre
  • 2 cuillères à soupe de cannelle
  • 1 verre de vin rouge

Préchauffer le four à 210°C.
Tamiser la farine avec la levure. Mélanger le beurre en pommade avec les sucres. Ajouter les uns un à un, puis la farine. Bien mélanger. Incorporer les vermicelles au chocolat, le cacao, la cannelle et le vin rouge.
Beurrer un moule en forme de couronne (un moule à cake dans mon cas). Fariner légèrement. Y verser la pâte. Faire cuire au four 1 heure environ.
Après refroidissement, on peut saupoudrer de sucre glace.

 

Rapidement repéré par les services de la PNBG, notre couple semeur de troubles sera condamné à cent cinquante heures de travaux d'intérêt général, l'un en tant que partenaire de Scrabble et mots fléchés à la maison de retraite des Bois Fleuris, l'autre en tant que passeur d'aiguilles au Club des Jeunes Brodeuses à Saint-Nom-la-Brétêche.